Galerie Nicolas Hugo: Margaux Valengin.

Nicolas Hugo bouscule l’image du galeriste figé. Installé dans le 6ème arrondissement de Paris, au 60 rue Monsieur le Prince, il a une conception tout à fait moderniste et visionnaire de la galerie d’art. Passionné d’art contemporain, il lance ses premières expositions dans son propre appartement en attendant de trouver un endroit adéquat pour s’installer. Mais le jeune galeriste réalise bientôt qu’avoir une galerie statique avec des expositions régulières et un public restreint n’est pas vraiment ce à quoi il aspire. 

Crédit photo: Olivier Vinot
Crédit photo: Olivier Vinot

Nicolas fonctionne plutôt au coup de cœur et il sait créer l’étincelle (comme il le dit lui-même) : cette étincelle qui va propulser les artistes qu’il rencontre sur le devant de la scène. Il mise sur la synergie qui installe une relation de confiance entre lui et les artistes qu’il choisit d’exposer à la Galerie Nicolas Hugo.

Grand voyageur malgré son jeune âge, il a su dès le départ éviter le piège de l’enfermement dans l’art contemporain. Sa conception d’une galerie d’art évolutive prend forme petit à petit. Partir à l’étranger, à la rencontre d’artistes inconnus, les ramener à Paris et les faire découvrir, est un défi qu’il surmonte avec enthousiasme et professionnalisme.

À partir du 4 février et jusqu’au 13 février 2016, Nicolas nous invite à venir découvrir une artiste qu’il connaît bien car il l’expose pour la deuxième fois. Elle se prénomme Margaux Valengin et présente son exposition Quench the Bronco :

Thirsty_Horse

« Souvent, au commencement d’une toile, j’ai deux images sur lesquelles je m’appuie ; très vite, c’est la bataille : les lignes de chacune, telles des lances, combattent pour gagner du terrain sur la composition. Des idées, des objets sont récurrents dans mes travaux et deviennent des motifs. Ces motifs fonctionnent comme une armature permettant l’expérimentation avec la peinture. Mes peintures sont des bêtes, il y en a des petites et des grosses, des gentilles, des impétueuses, des molles. Quand je peins avec des couleurs chaudes, une sensation de soif me saisit. » Margaux Valengin

Paolo's_Horses#2Margaux Valengin n’a que 23 ans, mais c’est un nom à retenir. Née en Picardie, passionnée de chevaux, Margaux Valengin présente quelques points communs avec Nicolas, exception faite que ce dernier a peur des chevaux… sauf quand ils figurent dans un tableau !

À19 ans, elle se fait déjà remarquer par sa peinture. Elle voyage, elle observe, elle sait ce qu’elle veut. On la retrouve à Bruxelles où elle part étudier trois ans à l’école de la Cambre et obtient un Bachelor of Degree de la Cambre Fine Arts. C’est d’ailleurs là que Nicolas Hugo la déniche.

Puis, d’avril à mai 2014, elle part en résidence à Haïti où elle expose. Elle produit Ingridquelques peintures autour du thème de la piscine et des corps humains immergés. Elle a récemment exposé en Chine au Contemporary Art Museum de Hangzhou.

Installée à Londres depuis deux ans, la jeune artiste étudie désormais au Royal Collège of Art où elle prépare un Master Degree en Fine Arts. Margaux Valengin est décidément une artiste à découvrir et à suivre.

Pluton-Magazine.

Crédit photos: Galerie Nicolas Hugo.

Water_Fruit Flowers
GALERIE NICOLAS HUGO
OFFICE: 
60, rue Monsieur le Prince
75006 Paris – France 
EXHIBITION SPACE: 
5, rue de Médicis
75006 Paris – France

+(00)33 6 33 24 2919

Related posts:

Laisser un commentaire

*