Lisa Hanna, une femme de conviction.

Couronnée Miss Monde en 1993 à l’âge de 18 ans.

Très attachée aux droits de l’enfant.

 Figure proéminente au sein du gouvernement de Portia Simpson Miller 

.

« Je suis fière d’être Jamaïcaine et je suis enthousiaste sur l’avenir de notre pays ». Lisa Hanna

L’honorable Lisa René Hanna est députée de la circonscription du Sud-Est de Saint Ann, en Jamaïque, depuis 2007. Parmi les femmes élues de la circonscription, elle est la plus jeune représentante du Parti national populaire actuellement au pouvoir. Elle a aussi été nommée ministre de la Jeunesse et de la Culture au sein du Cabinet du gouvernement jamaïcain en janvier 2012, suite à la demande massive du peuple jamaïcain, qui a clairement indiqué sa préférence pour le PNP comme dirigeant du pays.


lisaMademoiselle Hanna a démontré qu’elle possédait un vrai flair politique dans son rôle de présidente de l’une des six régions de son parti. Avant les élections de 2011, son parti ne représentait en effet que deux des six circonscriptions existantes. Lors des élections, il a remporté sous son impulsion deux circonscriptions supplémentaires. Mais Lisa Hanna est allée plus loin en assurant une nouvelle victoire aux scrutins des élections gouvernementales locales en 2012, ce qui a permis à son parti de contrôler les deux conseils locaux dans sa région politique.


En tant que ministre de la Jeunesse et de la Culture, elle supervise 13 organismes assurant de multiples fonctions : responsabilité des soins et de la protection des enfants, développement holistique de la jeunesse, préservation et promotion de la culture riche et dynamique de la Jamaïque. Elle siège également à l’UNESCO en qualité de présidente de la Commission nationale de la Jamaïque.

lisa23
En moins de 20 mois depuis sa nomination, mademoiselle Hannah a mené la rénovation et/ou la fondation de trois musées nationaux, en s’assurant que la structure et l’étoffe du riche patrimoine de la Jamaïque soient préservées et mises en avant. Elle a piloté les actions législatives et politiques visant à protéger les enfants, spécifiquement ceux qui ont été en conflit avec la loi – en veillant à ce qu’ils ne soient plus maintenus en détention avec des adultes. Elle s’est assuré que toutes les initiatives liées à la jeunesse soient orientées vers l’insertion des jeunes qui sont marginalisés en raison de leur réalité socio-économique et/ou de leurs capacités mentales et sociales. Elle a permis aux Jamaïcains, à domicile comme à l’Étranger, de participer à la célébration du 50
anniversaire de l’Indépendance de la Jamaïque qui s’est déroulée pendant toute une année. De même, elle a chapeauté le groupe de pression pour la toute première élection de la Jamaïque au prestigieux Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mademoiselle Hanna considère en effet sa nomination en tant que ministre de la Jeunesse et de la Culture comme l’occasion d’utiliser sa riche expérience en matière de plaidoyer local et international pour apporter une contribution significative à l’amélioration de la qualité de vie de ses compatriotes.

Avant d’entrer dans la politique représentative et sa nomination au gouvernement, mademoiselle Hanna s’était déjà distinguée par ses services au niveau local, régional et international. Elle a été bénévole auprès de la Fondation de la Jamaïque pour l’apprentissage tout au long de la vie (qui propose des programmes d’alphabétisation à destination des adultes), du World Hunger Project et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef). Lisa Hanna a également été l’une des plus jeunes ambassadrices de bonne volonté pour le Programme de développement des Nations Unies. Enfin, elle a formé plus de 2 000 enfants aux méthodes de développement du caractère, à travers l’Atelier Lisa Hanna.

Couronnée Miss Monde en 1993, elle a toujours utilisé sa visibilité nationale et internationale pour faire avancer la cause des enfants et des jeunes, en mobilisant les dirigeants politiques (dont Fidel Castro et Nelson Mandela) sur ces thèmes et sur les problèmes liés au développement.

Communicatrice qualifiée et expérimentée (elle est d’ailleurs titulaire d’une licence et d’une maîtrise en communication obtenues à l’Université des Indes occidentales, Mona), elle a beaucoup œuvré dans les médias, le marketing et les relations publiques en Jamaïque et sur le plan international.

Cependant, outre son impressionnant palmarès, cette jeune élue et dirigeante engagée et active, remplit encore une belle mission : elle est aussi une mère toute dévouée à son fils, Alexander. Une femme de tête et de cœur.

 

lisa24Pour recadrer la jeunesse qu’elle pense avoir perdu toute motivation, elle lance dans son ministère en janvier 2016 une série d’ateliers de formations destinée à toute la jeunesse jamaïcaine toute classe confondue.  Ces ateliers de formations vont de la santé et le bien-être, l’auto discipline , l’auto-motivation, la présentation, les soins de la peau à comment prendre la parole en public.

 

Related posts:

Laisser un commentaire

*