Guillaume Krick à Art up Lille

Guillaume Krick est un artiste canadien originaire de Montréal. Il s’installe à Nantes où il s’établit pendant treize ans et participe à diverses manifestations en art contemporain. Depuis l’automne dernier, c’est dans la métropole lilloise qu’il a pris ses quartiers. Invité à présenter deux installations d’envergure à la foire Art up ! de Lille, il a choisi Pluton-Magazine pour parler de son travail.

badeau-art-up

 

Lors de sa dernière exposition d’envergure en duo avec Benjamin Thomas au Centre Culturel Canadien l’été dernier à Paris, il fut repéré par Didier Vesse, le directeur artistique de la foire lilloise. Une exposition qui a connu un très grand succès dans ce lieu magnifique de la capitale, et qui a mis en valeur le travail élaboré de l’artiste. 

« Terrasser l’horizon » se présentait comme une exposition rassemblant un corpus d’œuvres réalisées en dix ans. Elle avait pour fil directeur une réflexion sur la transformation du territoire par l’Homme aussi bien en ce qui concerne l’urbanisme effréné que l’exploitation des ressources.

Krick-portrait-2016_1146Depuis toujours, l’homme façonne des outils par la technique, les perfectionne pour les transformer et s’adapter ainsi à son environnement et se construire socialement. Que l’Homme transforme son environnement n’est pas nouveau en soi. Mais les changements progressifs à grande vitesse amènent à une confusion entre le phénomène de transformation et la destruction.

L’exposition, par son ambiance obscure, se voulait incisive mais méditative sur l’avenir. Didier Vesse sentait le lien important de certaines œuvres présentées avec l’histoire industrielle de la région Nord. Ainsi, nous avons eu l’occasion de voir dans le Hall d’entrée de la foire Excaver l’air  une sculpture motorisée s’inspirant d’excavatrice à godet, machine monumentale d’extraction de minerais comme le charbon. Cependant ici, la sculpture ronronne en tournant lentement dans le vide et fait penser à l’idée d’un épuisement.

vue de Guillaume Krick, Excaver l‘air

« Je vois cette sculpture comme un mémorial lié à une époque déchue. Il y a un lien important avec la région du Nord qui j’espère interpellera les visiteurs », explique Guillaume Krick.

On pouvait aussi admirer une installation photographique et sonore, œuvre commune avec l’artiste sonore Benjamin Thomas, Erosions.

Erosions se présente comme un mur de caissons lumineux en béton. On y voit des photos de paysages de banlieues nord-américaines dans lesquelles se mélangent et se confondent documents et post-production numériques. Au pied de l’architecture, un étrange champ de fractal, lunaire, kaléidoscopique interpelle. A ces photos absentes de représentation humaine, s’accompagne une boucle de 30 minutes qui entrelace des fragments sonores, des voix, des voitures qui roulent et autres sons de ces banlieues avec une mélodie au piano qui a pour objet de réintroduire la dimension humaine dans l’œuvre.

« Avec Benjamin Thomas, nous avons visité les banlieues de treize villes du Québec jusqu’à Mexico dans le but de comprendre et évoquer la désuétude de la conception suburbaine des années 50 par rapport aux enjeux d’aujourd’hui », ajoute Guillaume Krick.

vue de Guillaume Krick & Benjamin Thomas, Érosions, paysages de banlieue d’Amérique du Nord

Nous comprenons donc le parallèle effectué avec le Nord de la France et l’intérêt que porta le directeur artistique de la foire lillois, Monsieur Didier Vesse à cette exposition et le désir d’ avoir Excaver l’air  et Erosions à Art up Lille. Une exposition qui devrait avoir toute sa place dans le Nord et qui devrait connaître un vif succès.

 

ART UP 24 février 2016

Vernissage Vip et conférence à partir de 16h (sur invitation)

Vernissage officiel à partir de 19h.

La Nuit de l’art : Jeudi 25 février à partir de 19h.

 

Vernissage le 4 mars 2016 à 18h

Horaires d’ouverture : 05.03 – 26.03.2016

Les samedis et dimanches uniquement de 11h à 19h

Lieu : 1, Rue Beaurepaire 44000 Nantes (anciennement Heidi Galerie)

Accès : Tram arrêts Place du cirque, Commerce ou Place Bretagne

Afin de célébrer le premier anniversaire de la Galerie Le 61 se déplace au centre ville pour une exposition collective et des performances !

Avec : Guillaume Colussi, Sylvie coulon ,Laurent Dorat, François-Noël Homerin, Delphine Doukhan, Pierre-yves Hélou, Guillaume Krick, Sophie Papiau, Sébastien et Thierry Paulico, Françoise Roucou, Dominique Spiessert, Philippe Schezter et Aquabassimo.

Performances le 5 mars 2016 de 18H30 à 19h00
Dominique Speissert / Philippe Schezter


Performance le 13 mars 2016 de Rachid Bara de 18h30 à 19h00
JUKEBOX AYRAULT

Finissage le 26 mars 2016 à 19h

Related posts:

Laisser un commentaire

*