Pour ses beaux yeux de Natalie Saracco

 

 

logopluC’est au 104 rue de Vaugirard qu’Yves Briend, président directeur général des Éditions Salvator, et son équipe avaient donné rendez-vous au public pour le lancement du premier roman de la réalisatrice Natalie Saracco, évènement suivi d’une séance de signature et d’un cocktail.

Un petit retard vite pardonné et la réalisatrice entrait en scène vêtue d’une paire de jeans céruléens et parée d’un accessoire relevant sa silhouette. Sur un corsage noir, elle laissait tomber son immense chevelure. La metteure en scène, telle une fée, nous conte son histoire.

Certaines personnes n’ont pas besoin d’accentuer leur apparence pour se distinguer dans une foule. Natalie salue le public, une bise par ci, une bise par là, sans doute des connaissances de longue date venues soutenir celle qui s’était fait remarquée lors de la sortie de son long métrage, La mante religieuse, un film tourné avec l’actrice Mylène Jampanoï.

Elle n’est pas là pour parler de son dernier film mais pour nous présenter sa dernière œuvre, Pour ses beaux yeux. Elle prend place en ayant soin de marquer son territoire telle une lionne, faisant remarquer à l’’interviewer que sa place est à droite. À droite du Père, probablement.

IMG_6050P1140829

Tout commence par le terrible accident lors duquel la réalisatrice a côtoyé la mort de près, il y a deux ans ; de très près même. Elle raconte avec passion ce terrible événement qui allait changer sa vie. Elle a été victime d’un accident de la route en compagnie d’une amie, à 130km/h : la voiture fait plusieurs tonneaux et la réalisatrice se retrouve coincée dans le véhicule pendant des heures. Des heures interminables pendant lesquelles elle va faire une NDE (Near Death Expérience) ou EMI (Expérience de Mort Imminente). Catholique pratiquante mais pas vraiment fervente, la première chose qui lui vient à l’esprit alors, c’est qu’elle va partir sans se confesser.
Natalie Saracco livre dans Pour ses beaux yeux le témoignage de sa vie : comment elle est devenue réalisatrice de cinéma, sa NDE, l’histoire de son premier long-métrage (La mante religieuse) et des 2 millions d’euros trouvés en pleine crise financière, et surtout sa conversion. La conversion d’une convertie.

« Je pars en primaire pour le Sacré Coeur de Jésus  » Natalie Saracco

Celle qui pensait perdre la vie la trouve enfin. Pour Ses Beaux Yeux se lit comme un conte raconté par une fée, la fée qu’elle est apparue en entrant dans cette salle. Pendant plus d’une heure, elle nous livre l’expérience qui la marqua à jamais et qu’elle a consignée dans ce livre. Une histoire qui comporte beaucoup d’émotions et regorge d’humanité, le témoignage d’une croyante qui ne manquera pas de toucher le cœur de certains lecteurs en quête d’un cheminement spirituel. Nous vous invitons à le découvrir.

La conférence se clôtura par une séance de signature et un cocktail dans le jardin du Forum 104 dans une ambiance très conviviale où les lecteurs et les fans ont pu échanger leurs impressions avec Natalie Saracco.

 P1140852P1140864

P1140856IMG_6055

 

 

Quatrième de couverture

 

 

saraccoSuite à un événement bouleversant – un accident de la route à 130 km/h – Natalie Saracco, dans une écriture aussi volubile qu’attrayante, se livre dans ce récit exceptionnel non pas tant sur cet événement dramatique que sur LA rencontre concomitante à cet accident. Cette rencontre changera sa vie à tout jamais. En proie à la mort qui la « draguait outrageusement », la cinéaste a vécu l’espace de quelques instants, une expérience de mort imminente. En effet, elle y rencontrera Celui pour les beaux yeux duquel sont désormais mûrement réfléchis tous ses faits et gestes. Ce rendez-vous inoubliable, c’est avec le Sacré-Cœur de Jésus. Depuis, elle a réalisé son premier long métrage, intitulé « La Mante Religieuse », sorti en salle en 2014 puis édité en DVD. Ce film semble alors l’épilogue de cette incroyable aventure alors qu’il n’en est qu’une étape supplémentaire. Elle planche actuellement sur son deuxième film. Mais loin d’elle l’idée de devenir une personne conventionnelle pour autant, car c’est son côté latin et passionné qui en fait une amoureuse indéfectible dotée d’une foi inébranlable, ainsi que d’une envie irrépressible de communiquer, de partager cet Amour Eternel. Cet engagement chevillé au corps, au cœur et à l’âme, elle l’exprime ainsi : « Il faut vivre en état d’urgence…il n’y a pas une minute à perdre. » 

ISBN : 978 2 7067 1394 1– 192p. – 21 avril 2016 –18,00 € Éditions Salvator 103, rue Notre-Dame-des-Champs F-75006 Paris

 

Vous pouvez suivre les aventures et les actualités de cette James Bond Girl spirituelle sur sa page Facebook:

Lien: https://www.facebook.com/realnataliesaracco/

 

La Mante Religieuse

 

www.pluton-magazine.com

Dominique Lancastre CEO

Secrétaire de rédaction Colette Fournier

Photos Tous Droits Réservés

Related posts:

Laisser un commentaire

*