PlurielsArts à la Fondation Maison du Maroc

 

PlurielsArts

 

À l’initiative de l’artiste plasticien Nadim RACHIQ et pour la première fois, une exposition collective regroupant quatre artistes – De Tine, Nadim RACHIQ, Sylvie OMETZ, et Aegeo SINANOI –  aura lieu à la Fondation Maison du Maroc, du 20 au 28 avril 2017. Une exposition qui s’inscrit sous le signe de la diversité plastique et de l’échange culturel France-Maroc.

 

Pour souligner l’importance de cette manifestation, il est important de présenter les artistes participants, dont De Tine , née en 1962 dans le Sud-Ouest de la France,  dont la prédilection est l’art abstrait et en particulier l’abstraction lyrique. Avec une production plastique quasi quotidienne, le terme “ création non stop ” peut s’appliquer à cette virtuose de l’acrylique. Son parcours artistique lui a permis d’explorer toutes les possibilités et les combinaisons de l’alphabet abstrait, en l’occurrence la ligne et la couleur. Les aplats de ses toiles sont majestueux. La démarche artistique de De Tine peut se résumer en  deux mots “ la magie des aplats ”. Un jeu d’aplats et de lignes interminable, une ténacité picturale en mouvement perpétuel.

 

 

 

Sylvie OMETZ, née en 1961 à Cognac, peintre, sculptrice et vitrailliste. Suite à une formation au Centre International du Vitrail de Chartres et outre sa connaissance d’autres matériaux, elle se consacre à la création de vitraux. Cette artiste à la force tranquille est, notamment, dotée d’une polyvalence inhabituelle et originale. Vu sa maîtrise de différents outils, elle a la capacité de créer à partir de plusieurs matériaux. Elle symbolise la force de créer  au féminin…

 

 

 

 

AEGEO SINANOI, sociétaire et membre du conseil d’administration au sein de la Société des Artistes Indépendants, est né en 1955, à Athènes. Peintre, sculpteur et installateur,  son œuvre  s’inscrit dans  l’abstraction et l’expressionnisme. Les peintures les plus emblématiques d’Aégéo Sinanoï sont des toiles composées de cubes en relief, ce qui leur confère une forte présence. Ses tableaux d’art contemporain donnent une impression de mouvement et dégagent une véritable énergie contenue, sous tension. Ses œuvres sont à mi-chemin entre sculpture et peinture. Depuis 1979, il réalise des tableaux en volume souvent monochromes, en mélangeant du sable à la peinture. Son travail lui permet de créer son propre langage et de décrire la vie et les événements qui l’entourent. Pensant se tromper de voie, il a mis 20 ans pour montrer son œuvre au public. Ses tableaux sont composés de formes géométriques, construites ou déconstruites, qui suggèrent un mouvement continu. Les peintures sont différentes selon l’angle de vue ou la lumière environnante. Certains tableaux, comme « bleu blanc rouge », appellent à une réflexion sur le monde et cherchent à interroger le spectateur. Cependant, l’artiste ne donne pas toujours de nom à ses toiles, car il souhaite laisser libre le spectateur pour ne pas l’enfermer dans sa propre vision.

 

 

 

 

 

 

Nadim RACHIQ est né en 1962, à Rabat.  Artiste plasticien, sociétaire, membre du conseil d’administration et commissaire général au sein de la Société des Artistes Indépendants. Diplômé en Arts plastiques à Paris 1 Panthéon Sorbonne, le début de sa démarche artistique consiste à donner au support une autre dimension : le relief. Sa recherche plastique, qu’il a commencée en 1991 sur le travail du bas relief, a fini  par aboutir à la sculpture

 

Nadim RACHIQ, organisateur et commissaire  de cette exposition et très heureux de pouvoir pour, la première fois,  faire exposer à la Fondation Maison du Maroc, des artistes que lui même a sélectionnés. Pour cet  artiste Français d’origine marocaine, et faute de pouvoir  organiser un  tel salon au Maroc, l’événement tant rêvé est sur le point d’être  réalisé : celui de faire un rapprochement culturel et, en particulier, au niveau plastique, entre les deux rives.

 

  

 

Or, organiser une exposition collective avec des artistes qui viennent de différentes villes de l’Hexagone, en l’occurrence Rouen, Bordeaux, Toulouse, Paris,  représentant trois nationalités différentes – France, Grèce et Maroc – à la Fondation Maison du Maroc, est en quelque sorte  exposer au Maroc sans pour autant quitter la France…

 

 

http://www.fondationmaisondumaroc.fr/

 

Pluton-Magazine

Pluton-Magazine/2017

Secrétariat rédaction: Colette FOURNIER

 

 

Related posts:

Laisser un commentaire

*