« Lettres d’Afrique »: lire et écrire l’Afrique

 

 

Du 24 au 26 mars dernier, s’est tenu à Paris, comme à l’accoutumée, l’édition 2017 du salon du livre Livre Paris. Véritable carrefour des littératures du monde, l’édition de cette année a vu les littératures d’Afrique et de ses diasporas briller et illuminer de toutes leurs couleurs et flammes cet extraordinaire rendez-vous des amoureux du lire et de l’écrire.

 

 

Intervention de Fatou Diome devant un public massif.

Visite de Monsieur Pierre Gataz Président du MEDEF

 

Plus d’une dizaine de pays africains, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Congo Brazzaville, la Guinée, Madagascar, le Sénégal, le Togo, le Nigeria et le Maroc, se sont mis ensemble pour former le stand « Lettres d’Afrique », véritable salon dans ce salon.

 

 

Visite de l’espace enfant des lettres d’Afrique par Bernard Cazeneuve, Premier Ministre français & Audrey Azoulay, Ministre de la Culture

Poignée de main entre Monsieur Maurice Bandaman Ministre de la Culture et de la Francophonie etCôte-d’Ivoire Monsieur Alhaji Lai Mohammed Ministre de la Culture du Nigeria

 

C’est sous l’initiative de madame Aminata Diop Johnson que cette belle initiative fédératrice a vu le jour. Elle vient en continuité de la manifestation déjà connue du public les années précédentes sous l’appellation de « Bassin du Congo ».

 

 

Madame Ségolène Royal Ministre de l’Ecologie à la cérémonie de remise du Prix des cinq continents.

Madame Michaëlle Jean Secrétaire Générale de lOIF à la remise du Prix des cinq Continents.

 

L’originalité cette année se trouvait non seulement dans la diversité des visiteurs de ce stand, mais aussi sur le grand espace d’une superficie de 400 m2 mètres carrés que l’Afrique s’est octroyé. Parmi les  personnalités célèbres qui ont visité le stand Afrique, on retient :  le président de la République française, François Hollande, madame la Ministre Ségolène Royal, madame Michael Jean, directrice générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’ambassadeur et écrivain congolais Henri Lopez, le Nobel africain de  littérature, Wole Soyinka, sans oublier une pléiade d’écrivains, de poètes et d’enseignants de talent :  Florent Couao-Zotti, Mboungar Sarr, Fawzia Zouari, Kidi Bebey, Gaston Kelman, Fatou Diome, Jussy Kiyindou, Gaël Gaye, Nimrod, Fatou Diome, Le professeur Kuma Ndoumbé III, le Professeur Grégoire Biyogo, le poète  de la différence Alain Alfred Moutapam, les slameurs JYB, Oho Mbambé…

 

 

 L’écrivain nigérian Wolé Soyinka Premier prix Nobel de littérature africain/L’écrivain congolais Alain Mabanckou

 

Séance de dédicaces de Fatou Diome. 

Séance dédicace de Gaël Faye étoile montante de la littérature africaine.

 

De nombreuses conférences et rencontres ponctuées de brillantes interventions de personnalités du monde politique et culturel sont venues agrémenter une ambiance déjà très chaleureuse et conviviale, perceptible sur le stand Afrique. De belles hôtesses arborant de gentils sourires et des costumes dorés étaient présentes tout au long des 4 journées de ce salon pour accompagner, guider conseiller et parfois faire déguster le fabuleux « buffet découverte » gracieusement offert au public.

 

 

Atelier de Conte dans l’Espace Enfant parrainé par la Fondation Children Of Africa

Démonstration gustative du Conseil Café Cacao.

Vivement 2018 pour un nouveau salon où le stand Afrique, certainement, s’enrichira de nouveaux invités pour que vivent et prospèrent les auteurs et les littératures d’Afrique.

Rédacteur Alain Alfred Moutapam

Secrétariat rédaction Colette Fournier.

©Pluton-Magazine/2017

Photos ©Lettres d’Afrique

Related posts:

Laisser un commentaire

*