Reiun NISHIYAMA: créatrice de lavis et calligraphe

Japan Promotion présente.

Madame Reiun NISHIYAMA est membre d’honneur de l’association de Alba Gatta Roma, membre conseiller de l’association de lecture Yomiuri Shohokai, membre du jury de Shokaisha. Madame Nishiyama est originaire du département de Saga  Elle participe à de nombreuses expositions au Japon comme à l’étranger. Elle a reçu de nombreux prix, notamment le Grand Prix Antonio Gaudi. Madame NISHIYAMA est particulièrement active dans la calligraphie de caractères inscrits sur les tenus du grand festival de Karatsu Kunchi. En 2010, elle était invitée à exposer , à Saint-Pétersbourg, Russie, au  » Grand Hotel Europa ».

 

 

 

Du 10 au 17 mai 2017, la Galerie Etienne de Causans, 25, rue de Seine, 75006 Paris, présente deux artistes japonaises, HiroKo Takimono et Reiun Nishiyama.  Le vernissage a eu lieu le 11 mai sous l’égide de Japan Promotion, en présence de monsieur Shinsuke Taki (executive producer de Japan Promotion),  de nombreuses personnalités et des galeristes. Madame Reiun Nishiyama accompagnée de sa fille, de son fils ainsi que du maire de Karatsu et du chargé de  promotion de la ville de Karatsu,  monsieur Toshirou Yasuoka, a fait le déplacement du Japon jusqu’à Paris pour cette exposition. Une exposition qui n’est pas passée inaperçue aux yeux de Pluton-Magazine.

 

 

 

 

Le vernissage s’est ouvert sur une longue séance de photos. Madame Reiun Nishiyama a tenu à exprimer sa joie et sa satisfaction de voir exposer ses œuvres à Paris, mais était aussi très étonnée de voir autant de japonisants autour d’elle. Les invités n’ont pas hésité à lui poser diverses questions sur la façon dont elle travaille.  Madame Hiroko Takimono n’était malheureusement pas présente, mais ses œuvres n’ont pas laissé le public insensible.

 

Madame Reiun Nishiyama a ouvert le vernissage par un petit discours explicatif sur son travail, allocution traduite du japonais par les membres de Japan Promotion, comme il est de coutume.

 

Le maire de la ville de Karatsu a tenu à remercier le public d’avoir fait le déplacement. Il a aussi présenté le travail des artistes et la ville de Karatsu, très connue pour ses poteries et son festival. En effet, le Festival de Karatsu est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco depuis 2010.

 

  

  

 

Profil des artistes :

 

Reiun NISHIYAMA

« Monde de calligraphie élégante, expression d’une profonde spiritualité́ »

Reiun NISHIYAMA – créatrice de lavis et calligraphe – dépeint de manière raffinée et avec une sensibilité́ extrême ses sentiments personnels ainsi que l’expression changeante de la nature. Ses œuvres réunissent en leur sein des « calligraphies sur lavis » empreintes d’une tension agréable, mais aussi des lavis à l’expression dynamique qui apaisent, purifient l’esprit, et émeuvent profondément. Les « calligraphies sur lavis » sont des poèmes écrits sur les parties vides des œuvres ; au Japon, on a fait grand usage, tout d’abord de la poésie chinoise classique, mais aussi, depuis quelques années, des poèmes haïkus et waka pour cette pratique artistique. Les haïkus sont tout particulièrement utilisés. Madame Nishiyama réalise ses caractères sans brouillon préalable, une fois le lavis achevé́. Si le résultat lui déplaît, elle recommence depuis le départ, et place ainsi dans l’œuvre même une conviction immuable et un esprit raffiné.

 

Hiroko TAKIMOTO

Balles traditionnelles « temari » fleuries de motifs oniriques

Madame Hiroko TAKIMOTO est une artiste réalisant depuis plus de quarante-cinq ans des balles traditionnelles japonaises, appelées « temari », qui font partie intégrante de l’artisanat japonais. L’artiste représente ce monde des « tamari » par des styles divers, tout en apposant des couleurs qui lui sont propres et en maniant avec talent des techniques traditionnelles comme celles de l’enroulage de fil kagarimari, l’application de papier japonais washi ou de tissu, ou encore la broderie. L’artiste apporte au public une douceur et une chaleur uniques présentes dans son travail artisanal et observables dans chacune de ses œuvres. Son travail nous apporte réconfort et espoir.

 

 

 

Photos Vernissage: Galerie Etienne de Causans
25, rue de Seine 75006 Paris

 

 

 

 

 

 

Reportage Dominique Lancastre

Secrétariat de rédaction Colette Fournier

©Pluton-Magazine/2017

Karatsu city 

Japan promotion

Related posts:

Laisser un commentaire

*