Un jardin sur le toit: Les plantes aromatiques

Thym, menthe, sauge, romarin , laurier, persil, safran, basilic…

 

Sans les épices et certaines plantes aromatiques nos aliments auraient peu de goût. Pourtant facile à faire pousser aux abords des fenêtres d’une cuisine ensoleillée, nous les boudons à tort.

Photos Francesca Palli

 

 

   

Menthe et Origanum majorana

Thym, menthe, sauge, romarin , laurier, persil, ciboulette ne demandent pas de grand savoir en agriculture. Un bac , de la terre de bruyère et un arrosage régulier pour éviter le dessèchement. Comment ne pas se laissez tenter par une culture si simple et si utile à la fois. Francesca Palli notre photographe pour la série a décidé de nous les faire découvrir sous un angle très fleuri. Entre photos et descriptions vous trouverez quelques faits historiques .

.

Crocus sativus (safran)

 

(S’il a été surnommé l’« or rouge », c’est aussi parce qu’il faut plus de 150 000 fleurs, soit la superficie de deux terrains de football, pour en produire seulement un kilo ! De plus, comme Crocus Sativus ne fleurit que pendant quelques semaines, la récolte doit s’effectuer rapidement. Une course contre la montre d’autant plus tendue que chaque pistil est prélevé délicatement à la main et qu’il faut ensuite se dépêcher de placer les stigmates dans un four ouvert avant qu’ils ne moisissent ou se décomposent ! www.ducos.fr)

 

Mais, ne vous y fiez pas. Si la culture est facile , il faut avoir un minimum de connaissance en ce qui concerne l’utilisation car certaines peuvent être toxiques. Une consommation excessive de simples herbes connues comme le thym, le romarin, la sauge ou le laurier noble peut entraîner des troubles pour l’organisme ou tout simplement gâcher un met.

 

 

Salvia officinalis /sauge

(La sauge est une plante de la famille des Lamiacées qui tire son nom du latin salvare signifiant «  »sauver » » ou «  »guérir » ».)

 

En règle général ces plantes ont été traditionnellement plantées aux abords des maisons pour des raisons médicinales. Ce n’est qu’au fur et à mesure qu’ elles sont entrées dans l’agriculture intensive.

 

 

Thymus serpillum (Thym)

 

Ciboulette/ Laurier nobilis

(Si le laurier est surtout connu maintenant comme une épice assez commune, il fut un temps où il était vénéré, consacré à l’ Appolon solaire, emblème de victoire en Grèce comme à Rome; il ne pouvait, comme l’olivier, servir à aucun usage profane, on ne le brûlait même pas sur les autels. Phytomania.com)

 

 

 

Rosmarinus officinalis/Romarin

(Les Grecs l’utilisaient pour améliorer la mémoire et la concentration, et de récentes recherches scientifiques tendent d’ailleurs à accréditer ces effets bénéfiques sur l’intellect. Enfin, les abeilles savent depuis toujours que ses fleurs font un merveilleux miel. Le romarin semble avoir de tout temps inspiré les hommes, qui l’ont appelé « rosée de mer » (son nom latin est rosmarinus), « encensier », « herbe aux couronnes », « Rose-Marine », « rose des marins », ou « Rose de Marie ». Cette arbuste, par ailleurs très décoratif, nous vient bien sûr du pourtour méditerranéen, où il pousse spontanément, notamment dans la garrigue. http://www.certiferme.com)

 

Coriandrum sativum

(La coriandre est utilisée depuis des temps très anciens en Asie et au Moyen-Orient où elle parfume les currys et les chutneys. Aujourd’hui encore, elle reste un des symboles de la cuisine asiatique.

En Inde, elle est écrasée et mélangée à d’autres épices et condiments pour confectionner une pâte qui parfumera les plats. 
En Thaïlande, la coriandre est mariée à l’ail, au Vietnam, elle côtoie plus volontiers le gingembre.

La coriandre fraîche est également appréciée dans les cuisines du sud de l’Europe, notamment en Espagne et au Portugal où elle parfume les bouillons et les plats à base de poisson.
Dans l’Europe du Nord, la coriandre est davantage utilisée en graines sous forme d’épice.
En Amérique du Sud, la coriandre apporte une note de fraîcheur aux plats épicés. Marmiton.com)

 

Nous n’allons pas nous étendre sur l’utilisation de toutes les  plantes aromatiques. Mais, nous avons relevé pour vous  quelques chiffres:

 

 » La production de Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales concerne en France plus de 3 600 exploitations sur 35 000 hectares. Elle est très territorialisée et des régions telles que le Sud-Est de la France comptent plus de 20 000 hectares de Lavande, Lavandin et Sauge Sclarée.

 

Ocimum basilicum/basiiq

 

Les Plantes Aromatiques couvrent pour leur part 2 500 hectares du territoire français. Elles sont présentes sur le marché sous trois formes : feuilles sèches, branches sèches (notamment pour les bouquets garnis) et surgelées. 

En 5 ans la filière des Plantes Aromatiques a considérablement progressé : fort développement des plantes aromatiques surgelées, dynamique de développement des herbes de Provence via son Label Rouge. » (Suite de l’article sur http://www.coopdefrance.coop/fr/45/plantes-et-parfum/)

 

Petroselinum crispum (Persil

(Le persil est originaire de l’Europe méridionale, où il n’a pas toujours été utilisé pour ses qualités gustatives : dans l’Antiquité, les grecs en faisaient dons aux athlètes pour les récompenser tandis qu’à Rome, on l’utilisait pour masquer les odeurs d’alcool persistantes dues aux orgies. Au Moyen-Age, on découvre ses vertus médicinales. Cependant, on lui prêtait des liens avec le malin et il ne fut planté pendant longtemps que le vendredi saint, par précaution… Charlemagne est l’un des premiers à apprécier ses arômes. Mais ce n’est qu’au 15ème siècle que le persil connaîtra le succès dans les cuisines Françaises.) www.cuisine.notrefamille.com

 

Parmi les plantes aromatiques citées nous avons retenu le thym que vous connaissez tous.

 

Le saviez-vous ? L’origine étymologique du mot thym signifie « offrande que l’on brûle », mais aussi « parfum ». Le thym était avant tout employé pour purifier, parfumer et lors de rituels et cérémonies consacrés aux dieux et déesses. Son utilisation culinaire n’a débuté que tardivement, d’abord pour conserver les aliments susceptibles de s’abîmer, comme le fromage par exemple. Puis, dans les galettes et le pain, pour en agrémenter le goût.

On le retrouve  chez les Égyptiens qui l’utilisaient beaucoup pour les embaumements. C’est un antiseptique et il est aussi utilisé contre le rhume. Mais, il sert surtout à relever le goût de nos repas dominicaux.

 

Thym

 

Si vous prenez la série en cours . Nous présentons chaque dimanche un parfum associé àune plante présentée. Ce dimanche nous nous vous conseillons BEL RESPIRO par Chanel un parfum mixte sorti en 2007 avec une note de tête de thym, de romarin et de basilic. Prix 175 euros , les 75ml.

 

 

 

 

Un jardin sur le toit/2017

©Pluton-Magazine/2017

Crédit photos: Francesca Palli 

Related posts:

Laisser un commentaire

*