Un jardin sur le toit: Le lierre, envahissant et utile.

 

 

Le lierre est sans doute la plante la plus répandue dans les villes. À tous les balcons, sur toutes les terrasses, il est partout en bac ou en pot. Critiqué à tort par les jardiniers qui le considèrent comme une plante envahissante, il n’en reste pas moins la plante la plus facile à cultiver et à avoir lorsqu’on veut un effet de verdure en ville.

Inoffensif mais il faut le reconnaître envahissant. Ces petites ventouses s’agrippent en effet partout. Troncs, terre, pierres, béton… Tout est bon à prendre. C’est une plante très résistante qui ne perd ses feuilles vert foncé qu’une fois tous les six ans environ.

 

  

 

Facile à faire pousser à l’ombre comme au soleil il n’est pas très gourmand. Impressionnantes, ses lianes peuvent atteindre les 30 mètres de long. Avec une espérance de vie allant de 400 ans à 1000 ans pour les plus vieux, c’est une plante incroyablement résistante à toutes épreuves.

 

 

 

Il a été prouvé que ce n’est pas une plante parasite et dans certains cas c’est même une plante utile qui permet de sauvegarder des ruines de l’effondrement en formant une carapace ligneuse autour des murs ainsi consolidés. Les petites ventouses agrippantes servent plus à s’agripper aux supports. Quand il envahit les troncs d’arbres ce n’est que pour se propager et non pour vivre aux dépens de ces arbres.

Il peut aussi servir à couvrir certaines laideurs: murs pas très jolis, des clôtures ou simplement une façade. Certains pavillons deviennent de véritables arbres en été.

 

 

 

En résumé, il vaut mieux contrôler son envahissement en le plantant en pot ou en conteneur.La propagation est ainsi maîtriser en les taillant de préférence en automne. Accompagné d’autres plantes il est faut bien les espacer car le lierre étouffe rapidement les racines de son hôte.

 

Que je te plains, petite plante ! 
Disait un jour le lierre au thym : 
Toujours ramper, c’est ton destin ; 
Ta tige chétive et tremblante 
Sort à peine de terre, et la mienne dans l’air, 
Unie au chêne altier que chérit Jupiter, 
S’élance avec lui dans la nue. 
Il est vrai, dit le thym, ta hauteur m’est connue ; 
Je ne puis sur ce point disputer avec toi : 
Mais je me soutiens par moi-même ; 
Et, sans cet arbre, appui de ta faiblesse extrême, 
Tu ramperais plus bas que moi.

Traducteurs, éditeurs, faiseurs de commentaires, 
Qui nous parlez toujours de grec ou de latin 
Dans vos discours préliminaires, 
Retenez ce que dit le thym.

Poète et fabuliste français né à Logrian dans le Gard le 6 mars 1755,

Jean-Pierre Claris de Florian est décédé à Sceaux dans les Hauts-de-Seine le 13 septembre 1794.

 

Le lierre inspire les auteurs:

« Le vieux lierre soutient le mur, qui l’avait longtemps soutenu » André Gide

« Un homme devient grand, et tout à coup beaucoup de gens se font lierre » Antoine Rivalori

« Les architectes dissimulent leurs erreurs sous le lierre, les médecins sous la terre et les cuisinières sous de la mayonnaise » George Bernard Shaw

 

 

 

Parfum du jour

$90.00 50 ml 
$130.00 100ml 

– Ivy Leaves, Cyclamen, Musk, Rosewood – A unique and distinctive botanical scent with green and lively freshness. its peppery heart is stimulated by the depths of rosewood.

 

Un jardin sur le toit/2017

Pluton-Magazine/2017

 

 

Related posts:

Laisser un commentaire

*