Aptom 14e édition: Prix de la Plume antillaise et d’ailleurs 2017

.

 

 Premier Prix de la Plume antillaise et d’ailleurs

 

.

Un mois de novembre un peu particulier pour l’APTOM  qui lançait, lors de sa 14ème édition, le Prix de La plume antillaise et d’ailleurs. Reçus dans l’amphithéâtre de ENST (L’école Télécom ParisTech ENST), 11 auteurs ont présenté leurs œuvres. Cette année, les aficionados ont pu remarquer quelques changements dans l’organisation. Un passage en amphithéâtre beaucoup plus court, laissant s’exprimer uniquement les auteurs qui concouraient à ce premier prix. Le prix était présidé par Suzanne DRACIUS, et le jury se composait de diverses personnalités, Valérie LEROUX (La Poste – Philippe TRIAY (France Tv) – Claudine SEYMOUR (Éducation nationale) – Dominique LANCASTRE (CEO Pluton-Magazine).  Les auteurs en lice :

  1. BAZILE Rosy, Les cœurs  insulaires,  Éditions VERONE, 2017  –  2. BOURGEOIS Blaise, TI NIKO, je veux être un champion, Éditions ORPHIE, 2017 — 3. CHBIBANE BENNACAR Fatima, A l’aube naissante, Éditions ALFABARRE, 2017 – 4. Franck SALIN, Le grand frisson, Éditions ÉCRITURE, 2017 — 5. JYMMI ANJOURE-APOUROU, Zing-zing paradis, Éditions ÉCRITURE, 2017 – 6. LANCREOT Françoise, Paulinius l’insoumis, Éditions SEPIA 2016 – 7. LEFORT LOTHER Myriam, Bitasyon Dame   Jeanne, Éditions MÉLIBÉE, 2017 — 8. LOSSEN Yollen, Le jour où ma mémoire s’est réveillée, Éditions L’HARMATTAN, 2017 — 9. MIRVAL Éric,  Faiseuses   d’anges, Éditions SAINT HONORÉ, 2017—  10. SALVAT Julienne, Odeurs  cafrines, Éditions L’HARMATTAN, 2017 — 11. SÉJEAN Marie-Antoinette, Les Délices coquins – Recettes érotiques et métaphoriques, Éditions ORPHIE, 2016.

Dans la salle principale, les auteurs invités au forum ont pu dédicacer leurs ouvrages et discuter avec les lecteurs sans pour autant bouder les échanges entre auteurs et public, qui se déroulaient à l’amphithéâtre. Le journaliste Jean-Jacques Seymour assura la présentation et l’animation de cette 14ème édition tout en modérant le débat.  À noter la présence d’auteurs venus des départements d’outre-mer, comme la Martinique, en la personne de Marylou Ventura et pour la Guadeloupe, de Liliane Jabot qui présentait son magnifique ouvrage sur les hibiscus ou Dydier Manette, grand défenseur de la langue créole, avec sa maison d’édition Neg Mawon. Autre maison d’édition, Owen Publishing qui présentait le nouvel ouvrage de Jean-Jacques Seymour, Cuba, L’odyssée médicale.

Une Plume qui attire de plus en plus un public très varié par sa spécificité, car l’Aptom, depuis la création de ce forum littéraire, a toujours privilégié la discussion, les échanges entre le public et les auteurs. Ce rendez-vous littéraire entend garder sa façon de fonctionner. Si, en amphithéâtre, la présentation des livres, des auteurs et les discussions restent sérieuses et que les problèmes évoqués concernent tout un chacun et éveillent la curiosité du public, en salle, la fête littéraire se pare de rafraîchissements et de mets exotiques. Une loterie était organisée et l’agence de voyage Voyages Antillais offrit un billet A/R à gagner pour les Antilles. Les partenaires de la Plume restent à l’écoute du public, et d’autres organismes n’hésitent pas à se joindre à la fête du livre et des auteurs

Madame Yollen Lossen, par sa thématique, enchanta le public qui ignorait alors qu’elle était récipiendaire du premier Prix de la Plume antillaise et d’ailleurs. Les animateurs ont fait remarquer que le lancement d’un prix est toujours difficile et il est a noter que, cette année, des poètes comme des auteurs et des auteurs de Bande Dessinée n’ont pas hésité à concourir.

Le prix de la Plume antillaise et d’ailleurs fut attribué à Yollen Lossen pour Le jour où ma mémoire s’est réveillée aux  Éditions l’ Harmattan.  La mention spéciale du jury revint à la marocaine Chbibane Bennacar  Fatima pour A l’aube  naissante, Éditions ALFABARRE, l’ailleurs étant donc bien représenté.  Beaucoup d’étonnement et d’émotion de la part de Yollen Lossen qui s’envolait le lendemain à la Martinique pour la promotion du livre. Le trophée de la Plume antillaise et d’ailleurs prit alors son envol et quel envol !  Bravo !

 

Yollen LOSSEN

 

Gallerie photos Prix la Plume antillaise et d’ailleurs (2017)

 

 

 

©Pluton-Magazine/2017

Secrétaire de rédaction: Colette Fournier

Crédit photos: ©Derby Freddy

Crédit photos: Pluton-Magazine

Remerciements Aptom : ENST- La Poste-Voyages antillais et les amis de la Plume antillaise et d’ailleurs.

Lien YouTube Le jour où ma mémoire s’est réveilléehttps://youtu.be/ozPiZNdv6A8

Date: Yollen Lossen dédicacera son livre « Le jour où ma mémoire s’est réveillée » samedi 2 décembre 2017 à la Galleria (Martinique)

Guilène Régal de Zouk TV recevra Yollen Lossen dans Setanou en direct le 1er décembre 2017 de 15h-16h30.

Affiche édition 2017

Related posts:

Laisser un commentaire

*