Leonardo Pierdomenico au 35e Festival Chopin

.

Leonardo Pierdomenico étoile montante du piano italien.

.

Depuis le 23 juin 2018, pour fêter ses 35 ans, la Société Chopin, dans le cadre de son Festival, offre  à ses afficionados et à ses nouveaux membres une sélection de récitals très variés et très intéressants. Il suffit de se pencher sur le livret de présentation  du Festival pour s’en rendre compte.

 

 

Si la présence de pianistes confirmés comme Philippe Bianconi, Claire Désert ou encore Marie-ange Nguci « ring a bell », comme aiment à le dire les anglais, nous avons pu constater la présence de jeunes pianistes comme Miki Morimoto, Kyoko Inoue, Marina Saïki, Jeremie Moreau, Junichi Ito, Mao Hayakawa, Sarah Margaine ou encore Megumi Sato et bien d’autres. Une volonté pour les organisateurs de donner aux jeunes musiciens prometteurs une place importante dans un Festival de grande renommée.

Orangerie du parc de Bagatelle

 

Le festival se déroule dans le magnifique parc de Bagatelle et profite d’un été éblouissant, soleil éclatant et ciel bleu ; car, comme vous le savez sans doute par expérience, l’été n’est pas toujours au rendez-vous à Lutèce. Le cadre est merveilleux. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, nous vous conseillons la balade en semaine comme en weekend et de profiter de ces deniers jours  de concerts.

 

Salle du concert, Orangerie du Parc de Bagatelle

 

Parmi les divers récitals, Pluton-Magazine vous propose de découvrir celui du jeune pianiste italien Leonardo Pierdomenico  étoile montante du piano italien qui se produisait le 4 juillet, à l’orangerie du Parc, en proposant une programmation très attendue entre Chopin, Liszt et Debussy. Un concert qui n’est pas passé inaperçu. La salle comble a rendu les honneurs à ce jeune homme italien (Dipômé du Conservatoire de musique Luis d’Annunzio de Pescara dont il est originaire)  et qui a reçu en 2011, une médaille du président de la République italienne, Giorgio Napolitano, en raison de ses réalisations artistiques, mais dont la timidité sur scène n’échappa pas à l’audience, pas plus que  la maîtrise de certaines pièces jouées avec beaucoup de passion et d’émotion.  Il faut dire que le public était venu nombreux à la rencontre du vainqueur du prix  du « Jury Discrectionary Raymond E. Buck » au Concours international « Van Cliburn »  de 2017, de celui qui a remporté  le premier prix au concours « Premio Venezia », en 2011, à l’Opéra La Fenice, et a été demi-finaliste au concours Reine Elisabeth de Belgique, en 2016.

 

Leonardo Pierdomenico saluant le public

 

Leonardo Pierdomenico n’en est tout de même pas à ses débuts et malgré son jeune âge, il a déjà eu l’honneur de jouer avec de très nombreux orchestres, tels que l’Orchestre Symphonique de Fort Worth, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre Symphonique La Fenice et il a collaboré avec des chefs d’orchestre comme Nicholas McGegan, Paul Meyer et Diego Matheuz.

En 2015, Leonardo est l’un des six pianistes sélectionnés pour participer au prix « Arturo Benedetti Michelangeli » et aux masterclass exclusives de Maître Daejin Kim, à la prestigieuse Académie de piano d’Eppan. Admis à la « Music Academy of the West2016 », à Santa Barbara, aux États-Unis, où il a l’opportunité de suivre l’enseignement de Jeremy Denk, Jerome Lowenthal, Jean-Yves Thibaudet, Julian Martin et Leon Fleisher.

 

 

Public,  intermède récital Chopin

 

Ses nombreux récitals l’ont amené à jouer dans de prestigieuses salles de concert comme le Bass Hall à Fort Worth (Texas), l’Auditorium Parco della Musica à Rome, l’Opéra La Fenice à Venise, le Théâtre Mario Dal Monaco, le Studio 4 Flagey à Bruxelles, le Konzerthaus de Berlin, le Lanserhaus à Eppan, le Kreuzherrnsaal à Memmingen, ou encore le Hahn Hall à Santa Barbara (Californie).

Leonardo Pierdomenico a participé à de nombreux enregistrements en direct sur Medici.TV, RTBF (Belgique), KUSC California (USA), RAI3 e RAI Radio3 (Italie), Euroclassical (Eurovision), et récemment à RADIO FRANCE.

 

Au programme, ce soir-là, en première partie, il nous a offert CHOPIN Première Ballade, en sol mineur, op. 23, LISZT Première Ballade, en ré bémol majeur, LISZT  Deuxième Ballade, en si mineur, CHOPIN Quatrième Ballade, en fa mineur, op. 52.

Un court intermède laissa le public découvrir la roseraie du parc sous le cri du paon qui se manifesta avant, pendant et après le concert, sans pour autant déranger le bon déroulement du Festival. Mais comment le lui reprocher quand il  est en couverture du livret ? Cela fait partie du charme de ce Festival au Parc de Bagatelle.

 

 

En deuxième partie, le programme comprenait la Ballade de DEBUSSY  et la Sonate en si mineur de LISZT.

Une programmation qui enchanta le public, un Leonardo Pierdomenico très applaudi et très content de l’accueil du public, et qui n’a pas hésité à revenir sur scène trois fois pour interpréter à nouveau Chopin et Liszt. Liszt, car il vient juste de sortir son premier CD sobrement intitulé Liszt et que nous vous invitons à vous procurer en complément de cet article.

 

Concert aux chandelles. Festival chopin Orangerie du Parc de Bagatelle

 

 

Photo Leonardo ©Greta Burtini

 

 

 

 

 

Rédacteur Dominique LANCASTRE 

Secrétaire de rédaction Colette FOURNIER

Crédit photo : Pluton-Magazine, Société Chopin

Documents Société Chopin

Related posts:

Laisser un commentaire

*