Boarding Pass : les artistes thaïs s’exposent à l’aéroport de Bangkok

.

La plupart des passagers – éternellement pressés, qui ose ne pas l’être de nos jours ? – passent devant sans s’arrêter, ni même y jeter un oeil. Dommage. Car dans cette aile  réservée aux vols intérieurs de l’aéroport international Suvarnabhumi de Bangkok, sont exposées dans un des couloirs menant aux salles d’embarquement des œuvres d’artistes thaïlandais qui valent bien un moment d’attention.

Il y a là une douzaine de tableaux de peintres contemporains, provenant de collections privées ou des artistes eux-mêmes, prêtés à l’aéroport. Caractéristiques communes, ce sont tous de grands formats, adaptés à la vasteté des lieux, et la majorité des peintres exposés sont issus des Beaux-Arts de l’Université Silpakorn, la plus cotée dans cette matière en Thaïlande, où ils ont étudié et travaillent actuellement. Sur une longueur d’environ 200m, on peut ainsi admirer des oeuvres de créateurs déjà reconnus en Thaïlande et à l’international comme Prinya Tantisuk, Vichoke Mukdamanee ou Sakarin Krue-On. En voici quelques unes photographiées… au vol.

Prinya Tantisuk (ปริญญา ตันติสุข) : né à Bangkok en 1955, cet artiste est actuellement le doyen de la Faculté de peinture, de sculpture et d’arts graphiques de l’Université Silpakorn de la capitale thaïlandaise, où il a lui-même étudié les Beaux-Arts. Prinya Tantisuk est également diplômé de l’Université Shizuoka du Japon. Ses œuvres ont été exposées notamment en Thaïlande, en Allemagne, au Japon, à Singapour et aux Etats-Unis.

Prinya Tantisuk, « Mind », collection of Bank of Thailand

 

Thavorn Ko-Udomvit (ถาวร โกอุดมวิทย์) : également diplômé de la Faculté des Beaux-arts de Silpakorn à Bangkok, ou il est enseignant. Il a aussi étudié les techniques d’impression graphiques à New-York et Los Angeles grâce à l’aide d’une bourse durant ses années universitaires. Son art est imprégné de la culture traditionnelle et rurale thaïlandaise ainsi que de thématiques bouddhistes. Thavorn Ko-Udomvit est aussi photographe et sculpteur. Il est né en 1959 et a exposé entres autres aux Etats-Unis et à la Biennale de Venise.

Thavorn Ko-Udomvit, “Symbols in Rituals”, 1992

 

Ithipol Thangchalok (อิทธิพล ตั้งโฉลก) : professeur assistant d’art à l’Université Silpakorn à Bangkok, ce peintre contemporain, né en 1946, a été formé en Thaïlande, aux Etats-Unis et en Australie. Ses techniques graphiques et picturales, inspirées par l’environnement urbain, ont influencé toute une génération de jeunes créateurs thaïlandais. Ses œuvres ont été exposées un peu partout en Europe, ainsi qu’au Brésil, à Singapour, au Japon, en Indonésie, en Australie, et en Nouvelle-Zélande, entre autres.

Ithipol Thangchalok, « Two Pages of Modern Scripture »

 

Vichoke Mukdamanee (วิโชค มุกดามณี) : né en 1953 à Songkhla, Mukdamanee est directeur du Centre d’art de l’Université Silpakorn. Il est diplômé de cette célèbre université ainsi que de la Gakugei University de Tokyo au Japon. Ses œuvres ont été exposées dans plusieurs pays d’Asie, ainsi qu’en République tchèque, en ex-Yougoslavie et en Australie. Récipiendaire de nombreux prix à l’international pour son œuvre, Vichoke Mukdamanee est également un céramiste de talent.

Vichoke Mukdamanee, « Heavenly Suvarnabhumi »

 

Sakarin Krue-On (สาครินทร์ เครืออ่อน) : cet artiste peintre et plasticien, vice-doyen de la Faculté de peinture, de sculpture et d’arts graphiques de l’Université Silpakorn, est né en 1965 dans le nord-ouest de la Thaïlande. Il est surtout connu pour ses installations monumentales sur sites, le plus souvent dans des zones rurales où il réalise ses œuvres avec la participation des communautés locales. Créateur éclectique, il pratique aussi bien la sculpture que la vidéo, le graphisme, le dessin et la peinture. Il a exposé en Europe et aux Etats-Unis et a été professeur invité à la prestigieuse Columbia University de New York en 2014.

Sakarin Krue-On, « Incarnation », 2005

Related posts:

About Philippe Triay

D’origine martiniquaise, Philippe Triay est journaliste à France Ô, la chaîne du groupe France Télévisions consacrée aux Outre-mer, où il traite principalement de thématiques culturelles. Il a publié en 2015 un essai sur les écrivains martiniquais Aimé Césaire et Frantz Fanon ("Pour une lecture fanonienne de Césaire", éditions Dagan, Paris), ainsi que "Barbaries" en 2016 aux éditions du Manguier, un recueil de poésie illustré par le peintre guadeloupéen Romain Ganer. Son dernier livre, un récit intitulé "La fin de l'insouciance", est paru en mars 2018 aux éditions du Manguier.

Laisser un commentaire

*