L’art contemporain: provocation ou création

L’un des penseurs les plus célèbres de notre temps, Jean Baudrillard disait:  »  La majeure partie de l’art contemporain s’emploie à s’approprier la banalité, le déchet : la médiocrité comme valeur et comme idéologie ».

 

L’art contemporain joue sur l’impossibilité d’un jugement de valeur esthétique fondé. C’est la mise à mort de toutes les formes d’expression antérieures, en premier la peinture, et l’arrêt total de toute production à caractère esthétique. Outre cette vision quasi négative de l’art contemporain, on trouve une vision plus positive. Elle met en évidence l’infinité de possibilités proposées par l’art aujourd’hui. L’art contemporain est capable , non seulement, de remettre en question, de surprendre et  de subvenir , mais aussi d’élargir nos horizons.  Un grand champ de recherche et d’expérimentation.

         Marcel Duchamp (1887-1968) est celui par qui l’art contemporain est arrivé que le fondateur du surréalisme André Breton avait qualifié Duchamp de »homme le plus intelligent du siècle ».  Sans savoir, cependant, que la démarche de Marcel Duchamp deviendrait la référence obligatoire de l’art à venir. En tout cas, la référence de la totalité de ce qu’est l’art contemporain aujourd’hui.
           Pour mettre en  lumière ce côté de l’art contemporain tel que le définit Jean Baudrillard,  Paul  McCarthy, l’artiste qui a créé la polémique fin Octobre avec son plug anal gonflable sur la place Vendôme, est un exemple vivant d’un certain courant de l’art d’aujourd’hui. Courant où la provocation et le mauvais goût assumés règnent en maître. Son utilisation obsessionnelle de liquides industriels comme le ketchup ou la mayonnaise, substituts de fluides corporels, désigne l’état totalement dépersonnalisé de l’individu (américain).

          Jeff Koons, l’artiste américain le plus cher du monde de son vivant  dont l’oeuvre  Balloon Dog a été vendu à  58,4 millions de dollars le 12 Novembre 2013 à New York. C’est un record même pour l’artiste lui-même. Celui-ci représente un courant d’art contemporain òu la technologie fusionne avec l’art à travers ses animaux-jouets transformés en gigantesques sculptures en acier inoxydable. Sans oublier sa démarche artistique qui trouve sa référence dans ce qui annonçait l’art contemporain. C’est  en s’ inspirant de l’esthétique des objets du quotidien, en revisitant les biens de consommation de masse, tels les jouets, les produits alimentaires et les appareils électroménage que naquitcette nouvelle version du pop art.  Mouvement artistique où Andy Warhol et autres artistes comme James Rosenquist, Robert Raushenberg et Roy Liechtenstein fusionnèrent l’art et le quotidien en introduisant dans leurs œuvres objets ordinaires, icônes populaires et messages publicitaires. À travers le travail de Koons,  un nouveau style est apparu.Il  reste étroitement lié à l’art d’Andy Warhol et on le qualifie de  » néo-pop « .

           Durant les dernières décennies, le médium de la vidéo, est devenu un support au service de l’art contemporain utilisé par beaucoup d’artistes vidéastes contemporains parmi lesquels on trouve le précurseur avant-gardiste Nam June Park et les artistes jumelles Jane et Louise Wilson qui travaillent sur les réalités médiatiques. Dans une vidéo comme « LSD », 1994, les sœurs Wilson se faisaient mettre en transe par un hypnotiseur dont on peut entendre la voix off.

            Au début de l’histoire de l’art, il n’y avait que des artistes peintres ou artistes sculpteurs, parfois artistes, à la fois,  peintres et sculpteurs. L’évolution du temps et des mœurs à automatiquement entraîné une évolution de l’art et des artistes. Par ailleurs,  l’apparition de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies ont permis aux artistes de créer autrement avec plus de possibilités et de liberté. Ce qui a impliqué la naissance de l’art contemporain et des artistes plasticiens….

nadim1

Nadim Rachiq : artiste plasticien , diplômé en  Arts Plastiques à Université Paris I . Sociétaire et Membre du Comité Directeur de la Sociéte des Artistes Indépendants

Related posts:

1 comments

Laisser un commentaire

*