Liliane Jabot: la passion des hibiscus

« Si à première vue , l’hibiscus évoque le soleil, les vacances, les voyages, il fascine également avec sa large corolle et son long pistil énigmatique, il interpelle la prose du poète, attise la curiosité des botanistes et horticulteurs qui lui organisent des spectacles (véritables concours de beauté) depuis des décennies. »

Les milles et une vertus de l’hibiscus.

 

 

J’ai toujours été subjuguée par les hibiscus depuis l’enfance car c’étaient les fleurs qui poussaient partout en Guadeloupe Je les trouvais simples mais tellement belles, tellement majestueuses, tellement énigmatiques ! Partant de cela, j’ai commencé à en collectionner quelques plants, mais juste pour le plaisir, sans grande passion.

 

Hibiscus rosa-sinensis

 

Il y a exactement cinq ans, grâce à internet, une amie avait publié sur mon mur un hibiscus vert, je n’en revenais pas…Comment cela était-il possible ?? C’est à ce moment-là que ma curiosité s’est réveillée.Je me suis littéralement jetée sur tous les livres qui pourraient me parler des hibiscus. Je suis allée dans les librairies parisiennes pour trouver des bouquins qui en parlaient. J’en ai découvert très peu et je suis restée sur ma faim en ce qui concernait son histoire, ses variétés…En Guadeloupe, les recherches n’étaient pas très étoffées, ses variétés et bienfaits quasiment inconnus, ou pas assez approfondis.

 

 

 

 

C’est ainsi que mes attentes furent comblées quand j’ai rencontré sur des sites spécialement dédiés à l’hibiscus, des passionnés qui ont partagé avec moi leur amour pour cette plante. J’ai d’abord créé une page destinée à ma malvacée, en août 2013, « Hibiscus Passionnément » qui génère un flux important de fans et de visiteurs, plus de 6500 ; et ce sont ces mêmes personnes qui m’ont donné l’idée d’écrire un livre sur les hibiscus. Elles me l’ont expressément demandé.

 

 

Hibiscus boryanus

 

J’ai reçu une aide précieuse en la personne de mon amie Francesca Palli, biologiste suisse, de Ian.M., botaniste australien et The International Hibiscus Society de Miami, qui connaissent très bien les hibiscus.

Lors de mes recherches, j’ai découvert qu’il y avait des hibiscus comestibles, que des fêtes et des concours étaient organisés chaque année en son honneur, que son bois était utilisé pour fabriquer des instruments de musique, des meubles, etc.

 

 

Ecrire ce livre a été pour moi un vrai enrichissement ; j’ai appris beaucoup de choses et j’ai voulu les partager avec le public. Mes fans sont impatients de le découvrir, car à force de me suivre, ils connaissent mon côté perfectionniste. Je peux leur assurer qu’ils ne seront pas déçus.

C’est le premier tome, mais ils vont tomber en émerveillement pour le second qui sera fin prêt pour la fin de l’année… chut !

D’autres projets d’écriture ? j’en ai. En réserve, un recueil de nouvelles, un recueil de poésies et un roman que j’ai commencé à écrire, il y a huit ans (une histoire vraie).

 

 

Liliane Jabot présentera son ouvrage le 11 novembre 2017 à la Plume Antillaise et d’ailleurs et sera au salon du livre La Roseraie des cultures à l’Haye les Roses le 18 et 19 novembre 2017 .

Les mille et une vertus de l’hibiscus, tome 1. 287 pages.  ISBN 9 782956 163503. Prix  30 euros.

 

 

Pluton-Magazine/2017

Secrétariat rédaction Colette Fournier

Photos Francesca Palli

Related posts:

Laisser un commentaire

*