Free Dance le film de l’été qui donne envie de danser

 

 

logopluSorti le 3 août, Free Dance est le film de l’été. Les juilletistes nostalgiques des vacances et les aoûtiens en quête d’idylle s’y retrouveront. De la passion, du cœur, du bonheur, de la musique, de la dance surtout et une pincée d’amour. Il faut dire que le réalisateur en sait quelque chose ! Michael Damian, acteur de la série Les Feux de l’amour, est le réalisateur de ce film qui surprend fortement et dans lequel on le retrouve. Être derrière et devant la caméra est un exercice difficile mais très excitant.

 

13403792_145110835898910_5445276195096762264_o

Si vous en avez l’occasion, courez le voir, cela vaut le coût : Free Dance, dont le titre original est High Strung, raconte l’histoire de deux jeunes que tout oppose. D’un côté, Ruby Adams, jeune ballerine jouée par Keenan Kampa, qui fait ses premiers pas dans une prestigieuse école de danse à New-York. De l’autre, Johnnie Blackwell, un violoniste anglais rebelle, interprété par Nicholas Galitzine. Lors d’une grande compétition, les deux jeunes mettent leurs talents à profit.

Le chorégraphe du film est Dave Scott,  californien et qui dirige également une école de danse à Lyon, véritable pépinière de jeunes talents français. La réalisation est de Michael Damian & Janeen Damian. SBS Distribution est le distributeur en France  Le Casting (Keenan Kampa – Ruby Adams) (Nicholas Galitzine– Johnnie Blackwell) (Jane Seymour- Oksana) (Sonoya Mizuno – Jazzy) (Paul Freeman – Kramrovsky) Nous n’en dirons pas plus.

 

13939342_10209577064960948_5837125185975177056_n 13880293_10209577062280881_2725382058790289030_n 13882439_10209577068081026_7649472546094879405_n 13895448_10209577057040750_6115492560195050743_n

C’est au cinéma Gaumont de l’Aquaboulevard que le réalisateur, le producteur, les acteurs et les danseurs avaient donné rendez-vous aux fans pour l’avant-première. Une avant-première soutenue par un certain nombre de partenaires dont Global Dream Production pour la presse et le champagne. Armés de machines à clic-clac, des appareils toujours aussi performants, les photographes accueillirent l’équipe du film pour une longue séance de photographie. Entre coups de coudes et appareils photos qui parfois, s’entrechoquaient, on pouvait apercevoir Nicolas Galitzine qu’aucune jeune fille n’aurait raté. L’air candide, le jeune acteur anglais, très décontracté, arborait un large sourire quelque peu forcé. Basket et jean troué et une courte mèche cachant de temps en temps un œil, Nicholas est très applaudi, on l’a déjà repéré dans la bande annonce du film avec son air mi- ange mi-démon et un regard saisissant.

 

Il n’en est pas à son premier film et l’acteur est connu pour ses compositions musicales. Il apparaît dans The Beat Beneath My Feet (2014) et Handsome Devil (2016). The Beat Beneath My Feet, comme il le dit lui-même dans une interview donnée sur Sky News, fut une grande surprise car le film (pourtant tourné avec un budget restreint) fut sélectionné au Festival du film de Berlin. Un atout de plus pour Free Dance qui joue la carte du « bogosse » en la personne de cet acteur au potentiel évident.

 

13925564_10209577057760768_3432451883608466996_o 

Michael Damian est aux anges et défend son film avec ferveur en ne manquant pas de remercier l’école de danse et les danseurs pour leur investissement dans le tournage. Personnage fort sympathique, il est accompagné de sa femme qui joue le rôle de la professeur de danse dans le film, mais l’est aussi dans la vie.

P1150232 P1150236 P1150242 FullSizeRender (8)

Une fois les instigateurs du film jetés sur le tapis rouge, sourire aux lèvres et pose photo obligatoire, les fans ont pu faire connaissance avec eux. Une séance de signature fut organisée pour petits et grands. Posters, T-shirt et carnets ont vu glisser l’encre et des écritures à garder à tout jamais. Un collectionneur acharné avait fait le déplacement et son sac débordait d’affiches signées de tout un tas d’acteur. Acte compulsif, mais dans le bon sens, car le sourire arboré traduisait une joie intérieure que peu de gens affichent dans les rues de Paris ; dès qu’il obtint sa dernière signature, on eut dit qu’il venait d’ouvrir un cadeau du père Noël.

13895069_10209577094641690_4521262033755424741_n 13962660_10209577117162253_2225234019814879783_n

Mais, en avant-goût de ce que qui l’attendait, le public a pu assister à une démonstration de danse hip hop livrée par les danseurs du film. Très applaudi, le groupe fit sensation auprès du public impatient de s’installer dans la salle 1 du Gaumont et de savourer ce qui lui avait titillé l’esprit.
La projection du film fut suivie d’une séance de questions entre le public passionné et les acteurs et la soirée d’avant-première se termina par un cocktail.

13932748_10209577131402609_503798514568577075_n 13938559_10209577130922597_19295539758430769_n

13907097_10209577132362633_1276079087954342393_n FullSizeRender (9)

Dave Scott Dance School est une école de danse installée dans la région Lyonnaise au 20, avenue du Docteur Schweitzer, à Meyzieu, et qui forme des danseurs de hip hop. Les élèves ont la possibilité d’effectuer des voyages de formation à Los Angeles. La formation vise surtout à permettre aux élèves de décrocher un rôle de danseur dans des productions hollywoodiennes. L’école effectue régulièrement des workshop, c’est d’ailleurs de cette manière qu’elle a attiré l’attention du réalisateur.

1375172_1642252099328071_6704306641098659049_n

Bonne chance à FreeDance et à l’école Dave Scott Dance School pour les projets à venir !

Lancastre Dominique

Secrétariat rédaction Colette Fournier

Photos Global Dream Production & Pluton-Magazine

Related posts:

Laisser un commentaire

*