Une promenade en poésie(12): Shmuel T. Meyer

 AN∀STROPHE.

 Shmuel T. Meyer est né à Paris en 1957. Depuis 2008, il partage son temps entre Paris, Genève et Haïfa.

Enluminures de Miriam Briss

Préface de Salah Stétié

(Editions Caractères)

Jérusalem

יְרוּשָׁלַיִם

 

A Tehila 

 

Rue des Tribus d’Israël

Des Gardiens de la foi

Des Prophètes

De la Source de Jacob

Des Cent portes

De la Société des Psaumes

Malgré mille promesses

La prière est muette

     Quelle tristesse humide rouille les gouttières

Quelle pluie , quelle pierre

Quelle coupole, quel ciel

Quel Dieu industriel

Coupe l’âme de la ville

Comme une aube stérile

De quelle férocité

De quelle cruauté

De quel totem fou

Flatté comme un bijou

Sommes-nous les esclaves

Les coraux rassemblés autour de nos épaves

Quel remords sifflé entre nos dents

Quelle rue, quel Orient

Quelle beauté première

Consument nos prières

De quelle cendre et de quelle poussière

GENÈVE

D’abord

L’épaule est nue et le bras replié

les cheveux dispersés au creux de l’oreiller

Les paupières frémissent à chacun des baisers

infligés à ses lèvres gercées

Ensuite

Le lac est là, vide abandonné

L’écume disloquée par le rond des galets

Sa surface tressaille au Joran

Descendu en vallée

.

j’ai voyagé aux deux rives du lit sans jamais amarrer

Au marché de Carouge

Des oranges sanguines

Dans du papier froissé

Des écharpes de soie

Des bracelets

Dans un miroir piqué

                                      Ton regard égaré

Depuis ce que depuis veut dire

De rêve et de légende

Genève que j’aimais

Est la vile que j’aime

Depuis ce que depuis veut dire

De réel et de vrai

La femme que j’aime

Est celle que j’aimais

 

Biographie

Shmuel T. Meyer est né à Paris en 1957. Après une jeunesse nomade qui le mène en Suisse, en Grande-Bretagne et en Italie, il s’installe en Israël dans les années 80′. Depuis 2008,  il partage son temps entre Paris , Genève et Haïfa. Kibboutznik, journaliste, traducteur, il publie nouvelles, romans et une poésie qu’il envisage comme intimement liée à l’oeuvre plastique de ses nombreux amis artistes. Fasciné par ses lectures bibliques et talmudiques, il nourrit son écriture de figures partagées entre soumission et profanation du sacré et des paysages qu’elles peuplent. (Éditions Caractères)

Miriam Bliss est née à Nimègue aux Pays-Bas. Elle est diplomée des Beaux-Arts de Gand. Elle vit en France. Ses sources d’inspirations, se trouvent dans la nature.

Oeuvre Miriam Briss

Bibliographie

Le périmètre de l’étoile. (Nouvelles. Éditions Gallimard 2008)

Les villes n’ont pas de toit. (Nouvelles. Éditions Gallimard 2009)

Impasse  de la providence. (Nouvelles. Éditions Gallimard 2011)

Le bonheur a des nageoires. ( Poèmes. Illustration des œuvres de Miriam Briss/Editart-Genève 2012)

Unze Wort. (Poèmes. Éditart-Genève 2012)

Ah j’oubliais l’effarante beauté des lieux. (Récits. Métropolis-Genève 2013)

Un nouvel an de pierres. (Roman. Éditions Gallimard 2013)

La bouche ouverte. (Roman. Serge Safran .Éditeur 2015)

Anima. ( trois poèmes pour trois estampes de Samy Briss. Éditart-Genève 2016)

Après l’hiver. (Poèmes. Illustration des œuvres d’Odile Cariteau. Galerie Signatures-Paris 2016)

Informations

ANASTROPHE de Shmuel T. Meyer

Collection Littérature et art
Enluminures de Miriam Briss
ISBN : 978-2-85446-573-0
Format : 14 x 21 cm
46 pages
Prix : 15 €

 

Liens

Shmuel T.Meyerhttps://shmuelt-meyer.iggybook.com/fr/

Salah Stétiéhttp://salahstetie.net/

Editions Caractères: http://www.editions-caracteres.fr/ 

©Pluton-Magazine/Une promenade en poésie/2017

Related posts:

Laisser un commentaire

*