RGPD, « Règlement Général sur la Protection des Données » : explications …

.

Par VALCIN Kamal

 

Si, comme pour moi, le monde numérique vous semble être un OVNI, alors vous n’avez sûrement rien compris non plus à ce fameux RGPD, « Règlement Général sur la Protection des Données ».

 

Depuis l’entrée en vigueur de la loi européenne sur la protection des données, le 25 mai 2018, les entreprises qui ne respectent pas les nouvelles règles pourraient se voir pénalisées.

Cette situation a créé une forme de psychose des deux côtés. Du côté des entreprises, depuis quelques jours, à chaque fois que vous ouvrez votre boîte mail ou que vous cliquez sur un lien, vous tombez sur une « mise à jour des conditions d’utilisation ».

Et du côté des utilisateurs, nous nous imaginons tous remportant le jackpot en poursuivant les entreprises ne respectant pas les nouvelles règles.

On fait le tour de la question en 3 points.

Le cœur du RDPG se nourrit de l’affaire ou scandale Cambridge Analytica. Une entreprise britannique utilisée par l’équipe du président actuel des États-Unis durant sa campagne présidentielle de 2016 pour analyser les données de dizaines de millions d’utilisateurs à leur insu…

De quoi s’agit-il exactement ?


Pour éviter un deuxième scandale Cambridge Analytica et l’utilisation abusive des données personnelles des utilisateurs, l’Europe a décidé de légiférer. Le RGPD a pour ambition de protéger tous les citoyens européens et leur vie privée en leur donnant un meilleur contrôle de l’utilisation de leurs données.

 

Qu’est-ce que ça change ?


Pour vous, cela ne change pas grand-chose hormis de valider les milliers de mails et conditions dont les entreprises vous inondent en ce moment, en vous demandant l’autorisation de conserver vos données. Les services auxquels vous êtes abonné seront toujours accessibles, comme avant. Cependant, les mesures de droit à l’oubli son renforcées. C’est une bonne chose pour se prémunir contre les entreprises qui collectent vos informations de manière illégale. Vous avez aussi un droit accès à l’ensemble de ces données collectées sur simple demande auprès des entreprises.

Par contre, les entreprises qui collectent vos données doivent aujourd’hui s’assurer de votre accord avant d’en faire usage. Elles doivent vous adresser une demande de consentement détaillé et transparent pour toute action concernant vos données. Eh oui, fini les emails a tout va aux clients qui au début s’étaient inscrits pour une newsletter bien précise. Fini aussi les emails de prospection en répétition pour les mêmes produits ou services sans donner la possibilité aux utilisateurs de dire stop. En outre, vos données collectées se limitent au strict minimum et leur sécurisation relève de l’entière responsabilité de l’entreprise.

De plus, un utilisateur qui demande à être retiré d’une base de données ne doit pas être seulement désinscrit mais totalement supprimé de cette base.

Qu’y a-t-il dans cette loi ?


En conclusion, le RGPD définit les mesures que doivent prendre les entreprises pour la collecte et la protection des données personnelles des utilisateurs. Le texte renforce les sanctions contre les entreprises en cas de non-conformité, sanctions allant jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise.

Alors , je m’appelle… ?

 

VALCIN Kamal (Écrivain poète Martiniquais et CEO Trustelect)

Secrétaire de rédaction Colette Fournier

Pluton-Magazine/2018/Paris 16eme

Related posts:

Laisser un commentaire

*